Nos principes de mise en oeuvre :

Dans la mise en œuvre du projet et de l’ensemble des actions qui l’actualisent, tout acteur institutionnel, est soucieux d’agir avec bienveillance, guidé par une intention positive, dans la recherche du bien commun.

La mise en œuvre du projet et les actions qui le réalisent se construisent sur une observation neutre des situations, dans une recherche continue d’un bien commun au centre duquel est la qualité de vie du résident.

Il est entendu que l’ensemble des acteurs est reconnu dans ses compétences, elles-mêmes évaluées et valorisées dans leur particularité et leur complémentarité, et soutenues dans leur mise en œuvre.

Le projet et de manière plus générale la mission se réalisent dans une volonté affirmée d’un respect de justice et d’équité qui s’évertue à donner aux besoins, au vécu et à l’avis de chacun la valeur la plus haute.

Dans une perspective d’amélioration des situations ou éléments défaillants, plutôt que chercher un hypothétique bouc émissaire, chacun s’approprie une coresponsabilité dans la recherche et l’élaboration de stratégies d’amélioration du projet et des actions qui l’animent.

Au-delà du suivi des décisions prises et de l’engagement réel de chacun à les appliquer, la cohérence se nourrit de l’appropriation par chacun de la mission du service, de son projet et de ses principes de mise en œuvre. Cette appropriation doit pouvoir s’observer dans le quotidien et concerne l’ensemble des acteurs institutionnels ; personnel dit éducatif et autres.

Le respect sous-entend

  • Le respect et la défense des droits et devoirs individuels et collectifs
  • La prise en compte des singularités de chacun
  • Le respect de soi
Le respect traverse l’ensemble des principes énoncés, considérant qu’il les anime mais ne les recouvre pas. En d’autres mots, il est essentiel mais non suffisant.

L’organisation du service et la mise en œuvre du projet sont construits avec le souci de soutenir la participation de chacun, professionnels et bénéficiaires, selon des dynamiques de partenariats qui garantissent le respect des complémentarités de chaque acteur.

Ce soutien à la participation se construit notamment sur

  • Une prise en compte et un respect des avis de chacun, en gardant à l’esprit la nécessité d’œuvrer pour le bien commun,
  • Une reconnaissance et une valorisation des compétences de tous, dans le respect de leurs spécificités et non d’une quelconque hiérarchisation.

Tout du long de la réalisation du projet et donc des différentes actions qui s’y réfèrent, le souci de qualité et de performance anime les professionnels, considérant toutefois que dans le contexte de l’aide sociale, il ne peut y avoir d’approche simple de la question de la qualité et de la performance. Ce principe de qualité et de performance est étroitement lié au principe d’une évaluation continue et structurée, tant de l’organisation du service, de son projet et de sa mise en œuvre, des professionnels, que de la situation des bénéficiaires. Ces évaluations sont menées dans un esprit d’amélioration continue.